Vivre Son Deuil Rhône-Alpes

Association de soutien aux personnes endeuillées.

04 78 600 565

Une ligne pour vous écouter
Du lundi au vendredi de 9h à 19h

vsdra@orange.fr

Un mail pour nous écrire
et pour vous répondre

69003 LYON
91 rue Mazenod
69390 CHARLY

Propriété Melchior Philibert
Deux lieux pour vous reçevoir.

Actualités de VSDra

Des formations à LYON

Vivre Son Deuil Rhône Alpes a proposé et propose des formations sur le deuil tout comme la Fédération Européenne Vivre Son Deuil. Celle-ci propose depuis plus de 20 ans des formations à destination de bénévoles d’associations ou de professionnels des secteurs médico-social et sanitaire impliqués dans des situations d’accompagnement du deuil. Si la majorité d’entre elles se déroulent à Paris, certaines se déroulent à Lyon. Voilà pour terminer la saison, les deux lyonnaises. Pratique de l’écoute des endeuillés, le 24 et le 25 Mai et Les mémoires transgénérationnelles (2ème édition) le 6 octobre Venez découvrir sur le site de la Fédération le catalogue des formations. Vous y trouverez aussi le livret (illustration ci-dessus) « Rituels, absence de rituels » Ce livret, Les cheminements du deuil N°2, n’est pas disponible en version papier mais vous pouvez le consulter ou le télécharger en allant sur le site de la Fédération (www.vivre-son-deuil.com). Vous pourrez également faire de même avec le livret n°1 « Les spécificités de deuil chez l’adolescent ».  

Au-delà de la mort

Généralement dans l’accompagnement des endeuillés, nous rencontrons nombre d’endeuillés qui croient voir, entendre, sentir leurs défunts pendant les premiers temps qui suit la mort. Ces manifestations courantes sont banales, sans portée pathologique. Le désir de communiquer avec les morts est parfois une tentation. C’est une activité, ancienne et … lyonnaise. Savez-vous que le spiritisme, est né à Lyon, avec Allan Kardec auteur en 1857 du Livre des Esprits. Une stèle en son honneur a été érigée au cœur de Lyon quai Gailleton (voir photo). Le spiritisme désigne d’abord « une philosophie spiritualiste » ayant pour principe la relation du « monde matériel » avec les êtres du « monde invisible », puis – de manière plus générale – une pratique visant à communiquer avec les défunts. Lyon est présentée généralement comme « le cœur » du spiritisme, sa « capitale », son « berceau ». C’est l’une des villes du « triangle ésotérique d’Europe » aux côtés de Prague et Milan.

Drôle de fête ! Une balade à Loyasse

En cette fin d’année pour la fête de l’association, nous allons nous promener … à Loyasse, pour une balade culturelle. Nous ne prendrons pas le train qui en 1910 reliait Fourvière et le cimetière (Photo ci-dessus). Outre le fait qu’étant placé sur les hauteurs de Lyon, le cimetière de Loyasse permet d’avoir une très belle vue sur le centre de la ville, il offre surtout une panoplie impressionnante de styles. « L’abondance, la diversité, la qualité des œuvres néo-antiques, l’architecture et la décoration, à Lyon, l’antique est vivant ». On y découvre aussi des monuments atypiques : celui de Nizier Anthelme Philippe dit « Maître Philippe », un mystique chrétien dont la tombe est constamment et abondamment fleurie et le grand if qui l’abrite porte de nombreux petits papiers pliés comme autant d’ex-votos ; celui de la famille Guimet avec son dôme de plaques colorées ; ou celui de la famille Pléney qui domine tous les autres avec sa pyramide de plus de dix mètres de haut qui se termine par une sculpture représentant une pleureuse dont le chagrin s’écoule dans un vase. Tout comme le Père Lachaise, à Paris, Loyasse se visite en compagnie d’un guide conférencier.